ciména plein air en Sardaigne, JM Hetru, image

Aller de l’image à l’Image.

Rechercher et comprendre l’Image, donc les ressorts qui nous dynamisent et transparaissent dans nos actions et projets n’est pas évident. Mais comme l’iconoclasme a substitué à l’Image des techniques de représentation, leur usage peut nous permettre de remonter vers l’Image. J’ai choisi la photographie pour sa démarche introspective favorisée par l’image fixe. D’autres sont possibles. Celle-ci me convient.

La photographie comme une pédagogie vers l’Image.

L’Image a partie liée avec ce qu’il y a de plus intime en nous. Ce qui me touche me semble être le signe de sa présence. Je tente alors de le capter de manière à ce que la représentation lui donne à son tour accès. Je cherche l’Image à travers l’image.

En observant, dévoilant ou revisitant des éléments, des thèmes ou des sujets, la création photographique peut ainsi être une pédagogie vers l’Image. C’est en cela me semble-t-il que la photographie peut devenir une passeuse.

On m’objectera que c’est également le cas pour cet autre art de la représentation qu’est le cinéma. C’est vrai, mais son image animée a la fâcheuse tendance de souvent plaquer à elle le spectateur quand la photographie lui laisse un espace de liberté plus à même de permettre un travail de retour vers l’Image.

 

Qu’est-ce que l’imaginaire? Quel est son rôle?

Image et iconoclasme.

 

 

 

Le Roannais forêt de Lespinasse. Reflets dans l'eau d'un étang, perturbés par une onde, JM Hétru, réalité et fiction

 

On oppose la réalité et la fiction comme le vrai et le faux. La réalité serait ce qui est, la fiction de la rêverie, de l’insouciance ou de la fuite hors du  réel. On retrouve ici en filigrane le dénigrement rationnel produit par l’occident iconoclaste à l’égard des mythes, filiation qui n’a rien de surprenant puisque le mythe est une fiction.

Claude Levi-Strauss a montré que les mythes qui régissent les civilisations sont des systèmes logiques complexes amenant une solution à des problèmes insolubles pour les logiques du tiers exclu. La fiction conserve encore aujourd’hui cette puissance. C’est pourquoi son principe perdure. Sinon, à quoi bon se raconter des histoires ?

Certes, toutes les fictions n’ont pas la force ni la valeur du mythe. Mais elles conservent le caractère d’un système qui vient au secours de la compréhension d’une réalité. Elles ne s’opposent pas à elle, mais y sont directement branchées. A son tour, la création photographique est une fiction. Une création  d’autant plus originale qu’en passant par la représentation, elle emprunte des voies autres que celles privilégiées par l’écriture et la raison.

Contact